L’hypnose humaniste est une nouvelle pratique thérapeutique dans le domaine de l’hypnose. Elle consiste à utiliser des inductions « en ouverture » afin de faire entrer le patient dans un état hypnotique sans perte de conscience. Il s’agit, au contraire, de le reconnecter à lui-même, de le guider vers un état de « conscience augmentée » pour favoriser les changements souhaités.

Définition de l’hypnose humaniste

Cette nouvelle forme d’hypnose vient de l’Humanisme, un mouvement culturel né en Europe qui repose sur la mise en valeur de l’être humain et de son épanouissement, le tout dans le respect de sa dignité. Le but est de faire progresser chaque personne de manière individuelle pour étendre ensuite cette évolution à l’Humanité toute entière. L’hypnose humaniste vise à effacer la rupture innée entre l’Inconscient et l’esprit conscient. Elle contient une vaste cosmologie décrivant le fonctionnement de la psyché, dans son aspect à la fois symbolique, philosophique et psychologique.

Hypnose humaniste : origines

C’est Olivier Lockert (hypnothérapeute, enseignant en hypnose et en PNL, auteur d’une vingtaine de livres sur l’hypnose) et Patricia d’Angeli (thérapeute d’approche jungienne, spécialisée en symboles, auteur de livres sur l’hypnose et la psychothérapie) qui sont à l’origine de cette pratique. Ils ont tous deux fondé l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne (IFHE) en 1995.

Le rôle du thérapeute dans cette approche

Le rôle d’un hypnothérapeute humaniste demeure neutre et ne consiste pas à donner des suggestions hypnotiques à son patient. Sa présence doit être celle d’un accompagnateur, d’un conseiller et d’un pédagogue. Il doit guider l’individu vers une prise de conscience de ses blocages internes et l’aiguiller sur l’attitude à adopter, les techniques à réaliser pour s’en sortir. Ainsi, plutôt que de traiter la personne, le praticien en hypnose humaniste lui expliquera plutôt ce qu’elle doit faire pour guérir par elle-même. Cela rend le patient parfaitement autonome et libre de ses actes à tout moment, grâce à l’apprentissage et à la compréhension prodiguées par le thérapeute.

Hypnose humaniste et Ericksonienne : quelles différences ?

L’hypnose humaniste est plus étendue et plus complète que celle pratiquée par Milton Erickson. L’esprit et la conscience ne sont pas considérés de la même manière et les besoins émotionnels des patients sont mis plus en avant. L’approche humaniste est plus profonde que celle de l’hypnose Ericksonnienne, allant plus loin dans la pédagogie et l’émotionnel. Il faut toutefois garder à l’esprit que le travail d’Erickson était très efficace, il présentait des inductions hypnotiques plus astucieuses et plus recherchées que celles que l’on retrouve aujourd’hui. Grâce à sa connaissance accrue de l’être humain, de sa condition et de ses réactions, il savait provoquer des changements de manière qui semblait presque magique d’un point de vue extérieur.

L’hypnose humaniste sort toutefois de cette complexité technique, elle n’utilise aucune manipulation, méthode de langage ou acte caché pour modifier la conscience. Son but est de mener le patient vers un « état de conscience augmentée » afin qu’il comprenne et règle lui-même la source de ses problèmes en se laissant guider par l’hypnothérapeute. C’est une différence majeure entre l’hypnose humaniste et tous les autres types d’hypnose ainsi que la majorité des formes de psychothérapies: le praticien n’intervient jamais de manière directe sur son patient.

Hypnose humaniste : une approche systémique

L’hypnose humaniste propose des idées, des présuppositions et des principes pouvant guider l’intervention du thérapeute. Elle agit en « déshypnotisant » l’individu, en créant un état de conscience élargie – d’éveil – tout en l’aidant à mieux comprendre le sens de son existence. C’est une approche holistique qui voit la personne comme un tout, comme un être à la fois physique, émotionnel et spirituel. Elle s’inscrit dans le courant de la psychologie transpersonnelle qui s’intéresse aux « états non ordinaires » de la conscience et qui vise une réalisation complète de la personne, aussi bien dans sa vie personnelle que dans la société.

La thérapie humaniste vise à faire évoluer une personne par elle-même, sans qu’elle n’ait le besoin de dépendre que qui que ce soit. C’est une méthode libre d’accès, elle n’est pas réservée au monde du travail ou au secteur médical. En effet, n’importe qui peut y recourir dans le but de s’aider soi-même ou d’épauler son entourage.

Indications liées à cette pratique

L’hypnose humaniste permet de travailler sur un large éventail de problèmes. Son but est d’activer les ressources internes d’une personne et de stimuler les mécanismes d’auto-guérison qui lui sont inhérents. Il s’agit de comprendre l’origine des dysfonctionnements pour pouvoir les corriger. Bien entendu, cette approche ne permet pas de soigner des troubles mécaniques (maladies infectieuses, fractures etc.). Toutefois, elle peut aider à soulager certaines douleurs ou consolider le système immunitaire afin de stimuler l’auto-guérison. Cette méthode holistique est à la fois un outil de développement personnel et de coaching. Elle permet une meilleure gestion du comportement et des émotions, favorisant ainsi des relations plus fructueuses avec autrui.

Dangers et contre-indications éventuelles ?

Il n’existe pas de contre-indications pour l’approche humaniste. Il faut toutefois noter que l’hypnose, sous quelque forme que ce soit, ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical ou à l’avis d’un professionnel de santé. Il ne faut surtout pas suspendre soi-même un traitement en cours, même dans le cas d’une amélioration suite aux séances d’hypnose. L’arrêt de la médication ou des soins ne peut être faite que sur recommandation du médecin. D’autre part, les troubles psychiques graves ne peuvent pas être traités par l’hypnose et relèvent du secteur de la psychiatrie.

Comment se déroule une séance ?

Une séance d’hypnose humaniste peut s’apparenter quelque peu à une méditation de pleine conscience. En effet, le but du thérapeute est d’aider le patient à établir la communication entre son Inconscient et sa Conscience en le guidant dans divers environnements empreints d’imagination et de symboles. Le praticien le mène ainsi vers la compréhension contextuelle de son problème pour pouvoir créer une représentation symbolique de celui-ci durant l’hypnose. Ces symboles sont ensuite réutilisés pour établir la communication avec l’Inconscient et corriger la représentation intérieure du trouble. Par la suite, l’individu peut refaire lui-même usage de ce qu’il aura appris du praticien en hypnose humaniste afin de poursuivre son évolution.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Not readable? Change text. captcha txt
opération chirurgicale sous hypnoserôle du thérapeute en hypnose ericksonienne