La tétanie, du grec “tetanos” (tension, rigidité), constitue un état physique pathologique au cours duquel la personne en crise souffre de contractures musculaires et de spasmes. C’est le docteur Lucien Corvisart qui a mentionné ce terme pour la première fois en 1852. Plus fréquentes chez les femmes et les adolescents, les crises de tétanie sont impressionnantes. Même si elles ne revêtent pas un caractère d’urgence vitale, elles se révèlent tout de même invalidantes pour les personnes qui en souffrent. En complément d’un suivi médical, le traitement par l’hypnose s’avère un moyen efficace en mesure de réduire considérablement la fréquence des crises et les prévenir.

Les causes et les symptômes de la crise de tétanie

L’anxiété est une des causes de la tétanie. Elle est caractérisée par un trouble des émotions manifesté par un fort sentiment d’insécurité. La personne qui en souffre ressent une peur intense, une sensation de malaise, des bouffées de chaleur, des vertiges, la nausée… Ses causes sont multiples. La personne peut en effet souffrir d’un stress chronique dû au travail, avoir subi des expériences négatives, avoir une histoire de vie difficile ou être en dépression. La crise de tétanie survient en période de stress intense. Le patient anxieux panique, sa respiration se saccade au point de provoquer une hyperventilation. La panique, qui fait accroître la ventilation, engendre une tétanie musculaire.

La tétanie est souvent associée voire confondue avec la spasmophilie. Les causes de la spasmophilie ne résident pas dans une anomalie du traitement du calcium au niveau cellulaire, ce qui peut être le cas pour la tétanie. Les symptômes sont apparentés à la tétanie, mais les causes sont indéterminées. L’anxiété serait la seule en cause. Il s’agirait uniquement d’un concept français, non reconnu par les autres pays européens et les États-Unis.

En plus de l’hyperventilation, les symptômes de la crise de tétanie sont caractérisés par des palpitations, des fourmillements et des contractures musculaires accompagnées de spasmes provoquant des douleurs. Un évanouissement peut survenir, auquel cas il convient de réagir rapidement.

Comment réagir en cas de crise de tétanie ?

Pour apaiser son corps et son esprit, la personne doit ralentir sa respiration. Le témoin d’une telle crise doit permettre à la personne de s’isoler. Elle l’invite à se calmer en lui parlant paisiblement. Afin de diminuer le stress, elle doit conscientiser sa respiration : inspirer lentement par le nez, retenir sa respiration puis expirer lentement par la bouche. En effet, en cas d’hyperventilation, le CO2 est éliminé de manière trop élevée, cela induit une tétanie musculaire. La technique de respiration dans un sac permet de respirer le gaz carbonique qui vient à manquer. Il convient de ne pas respirer longtemps dans un sac au risque de créer l’effet inverse. En cas de perte de connaissance, il est indispensable de protéger la personne en l’allongeant sur le côté et de bien dégager ses voies respiratoires puis d’alerter les secours (15 ou 112).

Hypnose : une solution pour soigner les crises de tétanie durablement

Le patient qui souffre de tétanie peut suivre un traitement en supplémentation de magnésium en cas de carence, mais cela ne suffit pas. Un accompagnement psychologique est fortement conseillé. Parmi les thérapies brèves, l’hypnose obtient de bons résultats. Un traitement par l’hypnose permet un espacement et une diminution de l’intensité de celles-ci. Les personnes subissant des crises de tétanie fréquentes trouveront dans cette pratique le soutien, la bienveillance et l’apaisement dont ils ont besoin. La méthode est douce, naturelle et prend en compte l’intégralité de la personne (corps, esprit et croyances). 

Au cours du premier entretien avec le thérapeute, la personne présente les difficultés qu’elle rencontre et définit ses objectifs de mieux-être. Pour traiter ses épisodes d’angoisse le menant à la tétanie, le patient se laisse guider. Il est plongé dans un état hypnotique, invité à fermer les yeux, à se détendre et écouter les messages de l’hypnothérapeute. La personne est amenée à accéder à ses résistances et puiser en elle ses ressources. L’autonomie du patient est privilégiée. 

Le conscient est mis de côté. Pour accéder à son inconscient, le thérapeute induit des messages visant à traiter l’anxiété et modifier les comportements problématiques. Les suggestions indirectes visent en effet à signaler à l’inconscient les modifications de comportement à opérer avant que le processus menant à la crise de tétanie ne s’enclenche. Des visualisations peuvent être proposées, elles ont pour objectif de stimuler la sécurité intérieure et instaurer ou restaurer un climat de confiance. L’hypnothérapeute traite les situations anxiogènes appartenant au passé notamment, mais aussi les situations de crises en elles-mêmes. L’hypnose agit donc en prévention et comme traitement des crises de tétanie. 

Les effets du traitement par l’hypnose sont immédiats. Les patients souffrant de crises de tétanie soignés par l’hypnose sont non seulement satisfaits par l’espacement des crises, voire leur disparition, mais ils s’aperçoivent très vite des bénéfices secondaires tels qu’un meilleur sommeil, une anxiété réduite et une disposition particulière à savourer l’instant présent.

Demandez conseil à nos experts en hypnothérapie pour vous aider à soigner vos crises de tétanie.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib crise de panique