La boulimie est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par l’ingestion rapide et massive de nourriture et qui, en plus de représenter un danger pour la santé, entraîne un sentiment de mal-être chez les personnes qui en sont atteintes. Outre la sensation d’inconfort générée par l’ingestion importante d’aliments, la boulimie entraîne une culpabilité de ne pouvoir se contrôler voire un dégoût de son propre corps pouvant conduire la personne qui en souffre à la dépression. 

C’est sur ce levier entre vécu psychologique associé au trouble et conséquences sur le corps que va intervenir la thérapie par l’hypnose. Son objectif est d’apprendre à mieux gérer les émotions négatives précédant généralement les crises et de trouver d’autres moyens de les affronter que le refuge vers la nourriture. 

Qu’est-ce que la boulimie ?

La boulimie se caractérise par l’ingestion d’une quantité d’aliments nettement supérieure aux besoins nutritionnels de l’organisme. Cette ingestion est rapide et fait souvent suite à une anxiété ou à une situation stressante. 

Les causes de ce trouble alimentaire ne font, pour l’heure, l’objet d’aucun consensus. Plutôt qu’une cause unique, la boulimie résulterait de facteurs émotionnels, sociaux et psychologiques, certains avançant parfois une cause traumatique à son origine. Il n’est pas rare qu’il s’accompagne d’autres troubles psychiatriques tels que des troubles anxieux, des problèmes d’addictions ou un trouble dépressif. 

Le mécanisme de la boulimie est complexe : soulageant sur le moment, ce comportement s’accompagne rapidement d’un mal être physique et d’une culpabilité. La personne qui en souffre est alors prise dans un engrenage entre bénéfices immédiats de la prise alimentaire et mal-être profond qui s’installe peu à peu, et qui conduit à multiplier et à rapprocher les accès boulimiques. 

L’ingestion calorique importante est généralement compensée par le boulimique par des vomissements, la pratique d’un sport à outrance, la prise de laxatifs ou encore d’une diète drastique afin d’éliminer le surplus de kilos. Cette élimination des calories permet de maintenir un poids stable mais également d’éliminer les tensions et la détresse accumulées lors de l’ingurgitation alimentaire.

Ces comportements compensatoires ne sont pas retrouvés par la personne qui souffre d’hyperphagie qui, elle, ingère des quantités importantes de nourriture, mais conserve ses repas et prend, indéniablement du poids. À l’inverse, l’anorexie se manifeste par une privation de nourriture et un contrôle rigoureux des entrées caloriques dans un objectif de rester mince. 

Tous ces troubles alimentaires ont en un commun l’obsession de la nourriture par celui qui en souffre, et le sentiment de culpabilité qui en résulte, tout comme les dangers pour la santé. Il se retrouve alors dans un cercle infernal face auquel la volonté seule ne suffit pas à s’en sortir.

Comment la thérapie par l’hypnose intervient-elle sur la gestion du poids ?

L’hypnose est une pratique thérapeutique qui vise à modifier l’état de conscience afin de suggérer des modifications de pensée et de comportement. Le patient est alors plongé en état de dissociation, dans lequel il devient comme observateur de son propre corps et de son comportement. L’hypnose permet alors de prendre conscience du comportement-problème et de suggérer des modifications qui pourront se mettre en place dès la reprise de conscience du patient.

En état d’hypnose, le thérapeute abordera la problématique et proposera des solutions en utilisant l’imaginaire du patient. Il pourra ainsi évoquer son rapport à la nourriture, lui suggérer des solutions alternatives à la prise alimentaire lorsqu’il ressent de l’angoisse. Certains hypnothérapeutes vont même jusqu’à faire à imaginer à leur patient la pose d’un anneau gastrique virtuel qui, une fois l’état de conscience retrouvé, a fait ses preuves pour perdre réellement du poids.

Dans le cas de la boulimie, il s’agit de créer une alliance thérapeutique pour que patient et thérapeute trouve, pas-à-pas des objectifs atteignables tels que repousser les moments de crise, les différer en trouvant une activité alternative, etc.

L’objectif de l’hypnose est donc d’espacer les accès boulimiques jusqu’à les voir disparaître totalement, ce qui permettra de retrouver un état de bien-être. Le but pour le patient est d’apprendre à mieux gérer les émotions négatives, sans recours immédiat à la nourriture, et de désapprendre ce comportement qui s’est automatisé au fil des années.

L’hypnose a déjà fait ses preuves dans le traitement des troubles du comportement alimentaire, afin de normaliser le rapport du patient à la nourriture. Néanmoins, pour pouvoir accéder à un lâcher-prise total, à en maîtriser les techniques et à solutionner votre problème, il ne faut pas vouloir aller trop vite. Une vingtaine de séance est, en effet, nécessaire afin de venir à bout d’un trouble boulimique.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Not readable? Change text. captcha txt
Hypnose et sporthyperphagie